• Cordes ,écorces

     

     

     

     


    2 commentaires
  • Pas très glamour le Sexyland avec son petit camion qui vend du hareng.

     

    C'est un vrai jour de tempête,vent fou, ciel noir. Je pensais que les peintres de marines exagéraient quelque peu , les as du naufrage, les pros des éléments déchaînés.

    Grave erreur, que nenni ! Cette lumière de films noirs c'est bien celle là.


    votre commentaire
  • Roman Photo

    Roman Photo

     

     

     

    Roman photo c'est un album de flâneur qui rassemble les éléments visuels qui ont attirés mon oeil dans la journée au cours de mes déambulations.

     


    1 commentaire
  •  

     .https://nl.wikipedia.org/wiki/Hortus_Botanicus_Amsterdam

     http://dehortus.nl/

    C'est un des plus vieux jardin botanique du monde commencé en 1638.

    Je cite ce texte:

    " En raison de la peste étaient M. Médecins à la recherche d'une herbe ou de la drogue de sorte que le nombre alarmant de victimes et l'anxiété qui l'accompagne diminuerait, mais aussi la maladie chez les marins qui avaient l'attention de la profession médicale."

    Voyez je ne vous raconte pas d'histoires!

    Aujourd'hui il pleut pas mal et je me suis réfugié dans la serre à papillons, 37° ça ne se refuse pas . Il n'y a qu'une sorte de papillons qui ont résisté à l'hiver. De toutes petites fleurs apparaissent. C'est un endroit très calme, deux aquarellistes s'astreignent à la plus grande exactitude pour reproduire l'image d'un arbre exotique. Et il y a des choses un peu mystérieuses dans les vitrines.

     


    1 commentaire
  • C'est un bon compagnon de voyage Philippe Djan. Son écriture est simple,bien rythmée,son langage est compréhensible par tout le monde. Je commence ce roman dans l'avion. Au dessus des nuages, du soleil vous porte à l'optimisme. Je suis un lecteur égoïste et je me fiche un peu des malheurs du personnage principal, un écrivain qui n'en finit pas de toucher le fond. Mais sa façon de raconter une histoire sans jamais s'appesantir me convient . C'est une écriture au présent, il n'aime pas les transitions, on passe d'un personnage à l'autre et il a l'art de ramasser en quelques mots le tragique d'une situation: "la morphine aide beaucoup" déclarait -t-elle volontiers sans que je parvinsse à savoir si elle parlait de ses douleurs ou de la peine que son fils lui infligeait.

    J'ai continué ma lecture au bord de l'eau. Grands espaces vides ouverts sur la mer et au premier plan le défilé silencieux des péniches qui se dirigent vers le Rhin. Juste le clapotis de l'eau.......

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires