• Au bord de la Sèvre.

     

     

    Je n'ai plus beaucoup de relations, des tas de gens sont seuls ça n'a rien de très original. Je me suis souvent trompé en amitié je dois bien l'avouer.

    Mais aujourd'hui il me reste un petit cercle avec lequel je partage des choses précieuses.

    Je vois M. de temps en temps,nous dînons au bord de la Sèvre et nous faisons une promenade jusqu'au coucher du soleil et de l'arrivée des premiers escadrons de moustiques.

    Nous peignons tous les deux, en amateurs et dans des registres très différents. Mais ce qui nous intéresse c'est ce mécanisme un peu mystérieux de la création.

    Je dis souvent que je fais une peinture de livres d'enfant dans laquelle il n'y aurait ni livre ni enfant et n'y voyez pas de ma part un goût immodéré pour le paradoxe. Je raconte une histoire mais laquelle? Les animaux sont là comme des personnages, ils n'ont pas moins d'importance que les humains dont ils empruntent les accessoires. Les humains sont souvent des saints et peuvent aussi se transformer en d'étranges végétaux,ils vivent les uns à côté des autres dans l'espace mais ne semblent guère communiquer entre eux. Les couleurs sont improbables. Je suis à la recherche de mon propre langage pictural... dans une autre vie j'ai peut être été un artiste.

    J'espère que toutes ces photos de nature ne vous lassent pas. Mais cette nature prend de plus en plus d'importance dans ma vie.....depuis que je ne travaille plus.

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 10 Juin à 15:11

    Moi ça me plait bien. Très belles  photo du couchant. Mieux que belle : féérique.

    Bonne journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :