• Cambodge 2019

    J'ai toujours rêvé de voir les temples d'Ankgor et aujourd'hui ce rêve se réalise.

  • J'ai oublié le nom de cette pagode. il faut suivre la rivière par ce chemin de terre rouge, il fait une chaleur lourde, promesse d'un orage qui ne viendra pas. C'est un bel endroit très vivant, une partie a brulé. Les moines prennent des douches, je les envie. Une baraque en tôle me sauvera de la soif. Ici il servent des bières dans des verres glaçés.


    votre commentaire
  •  

    Ces maisons khmères sur pilotis étaient en bois, maintenant on a remplacé le bois par la tôle qui protège mieux de la pluie mais sur le plan esthétiques le charme n'y est plus .

     

    Un très agréable restaurant ou les touristes ne vont jamais.

     

     

     

    Un mariage. La sono est étourdissante. Des militaires bien dodus se photographient entre eux et semblent ignorer la mariée très jolie.

     

     

     

     

         On est pas tous logés à la même enseigne, et vous charrette ou limousine?


    votre commentaire
  •  

     

     

     

    Je suis monté sur la colline mais je suis arrivé un peu trop tard, sur Angkor Vat on ne voyait plus jusque là.


    votre commentaire
  • Pour rentrer dans le temple on passe entre une rangée de Bouddhas et une rangée de démons. La figure des bouddhas est l'image de l'harmonie et de la perfection. Les démons sont plutôt attendrissants et comiques.


    votre commentaire
  •  

     

    Elles n'ont pas peur ce sont de vraies cambodgiennes. La circulation n'obéit à aucune règle précise que ce soit pour les motos, les automobilistes ou les piétons. Il s'agit simplement de s'éviter les uns les autres. Mais il ne faut jamais s'arrêter, avancer sans hésiter. On roule parfois à contresens( c'est plus pratique), on contourne les rares feux rouges par le côté pour les deux roues, on annonce sa présence par un coup de klaxon et voilà! Sur les motos on est souvent quatre , quelquefois on porte un casque mais pas les bébés.

    Mais je n'ai jamais vu de gestes de mauvaise humeur ou d'agressivité comme dans nos contrées.


    votre commentaire
  • Prasat Kravan

    Prasat Kravan bâtie en 921 pour le culte hindouiste a été construit non par un roi mais par un  prêtre hindou de haut rang contrairement à tous les autres temples. Sous le règne d'IsarvarmanII.

    Construit en briques roses il offre des représentations de Vishnou et de Lakshmi.

    C'est un lieu qui fait du bien. L'architecture dépouillée, des lignes classiques et un espace vide...

    Je n'accède pas à la troisième niche car il y a un couple indien qui pose pour sa photo de noces. Voyez des heures de maquillage qui transforme une jeune fille en actrice de Bollywood. Le marié est un peu grassouillet comme il se doit.

     

     


    votre commentaire
  • Angkor Vat les bas reliefs.

    Angkor Vat les bas reliefs.

    Angkor Vat les bas reliefs.

    Angkor Vat les bas reliefs.

    Angkor Vat les bas reliefs.

    Angkor Vat les bas reliefs.

    Angkor Vat les bas reliefs.

     

    Angkor Vat les bas reliefs.

    Angkor Vat les bas reliefs.

    Angkor Vat les bas reliefs.

    Angkor Vat les bas reliefs.

    Angkor Vat les bas reliefs.

    Angkor Vat les bas reliefs.

    Une des choses les plus passionnantes qu'il m'ait été donné de voir.


    votre commentaire
  • Angkor Vat

    C'est le plus grand des temples d'Angkor et le plus célèbre qui figure sur le drapeau du Cambodge. Il fut construit sous le règne du roi Suryavarman II au début du XIIème siècle. La huitième merveille du monde dit on.`

    Il n'est pas facile de le visiter sans échapper aux flots de touristes et parmis ceux là les troupeaux de chinois. La plupart d'entre eux aiment se faire photographier devant ces merveilles sans les regarder plus que ça. Il faut ruser pour éviter la foule, prendre les circuits à l'envers, se promener à l'heure la plus chaude quand les gens vont se restaurer. 

    Bien sûr tout le monde doit pouvoir profiter de ce trésor de l'humanité mais on rêve d'y être seul. Pour moi une provision de rêves jusqu'à la fin de mes jours.


    votre commentaire
  •  

     

     

    C'est la plus grande pagode de Siem Reap. De 1904 à 1927 c'était la demeure du roi Sisowhat quand il venait à Siem Reap. Entre 1975 et 1979 une base militaire des khmers rouges. En1998 fut fondé un Centre d'études Khmers avec une bibliothèque renommée ouverte au public en 2010. En 2005 l'association Life and HOPE ouvrit ses portes.

    Il y a aussi une école. C'est un endroit très plaisant et très vivant.


    votre commentaire
  • Le magasin de la pagode.


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • Banteay Kdei

    Banteay Kdei

    Banteay Kdei la Citadelle des cellules monastiques est un temple d'inspiration bouddhique bâti vers 1185 sous le règne deJavayaram VII. Après la mort de celui ci il fut victime de retouches et de destructions due à une réaction shivaite de la société. De gigantesques fromagers minent l'ensemble à plusieurs endroits. Ce combat entre la nature et les créations humaines nous laisse peu d'illusions. Les hommes sont capables de bâtir des merveilles, la nature peut tout avaler.

     

     


    votre commentaire
  •  

    Les enfants sont très joyeux . Je visite une école et une fillette m'a offert un dessin. Quant au petit bonhomme   il accompagne sa mère qui vend des cartes postales dans le temple.Il est très volontaire mais cafouille un peu dans les affaires commerciales. Lorsqu'il se met à les distribuer à tout le monde maman intervient de justesse pour qu'il ne mette pas en péril ce petit business familial déjà très précaire.


    votre commentaire
  • Pre Khan suite

    Pre Khan suite

    Pre Khan suite

    Pre Khan suite

    Pre Khan suite

    Pre Khan suite

    Pre Khan suite

    Pre Khan suite

    Pre Khan suite

    Pre Khan suite

    Pre Khan suite

    Pre Khan suite

    Pre Khan suite

    Pre Khan suite


    votre commentaire
  • Temple de Pre Khan

    Temple de Pre Khan

    Temple de Pre Khan

     

    Le père du roi bâtisseur idéalisé sous la forme du Bodhisattva Avalokitesvara.

     

    Temple de Pre Khan

    Temple de Pre Khan

    Temple de Pre Khan

    Temple de Pre Khan

    Temple de Pre Khan

    Temple de Pre Khan

    Temple de Pre Khan

    Temple de Pre Khan

    Temple de Pre Khan

    Temple de Pre Khan

    Temple de Pre Khan

    Temple de Pre Khan

    Le Prea Khan est un temple bouddhiste construit sous le règne de Jayavarman VII vers 1191 au nord de la cité d'Angkor Thom.

    Prea Khan ( épée sacrée) fut bâti en l'honneur de la victoire du roi sur les Chams. C'était un complexe monastique bouddhiste qui servit de ville provisoire pendant la construction d'Angkor Thom. Il est dédié au père du roi bâtisseur Dharanindra Varman II.

     

     


    votre commentaire
  •  

    Bâtie à la même époque que la terrasse des éléphants elle présente une façade de 25 m de côté sur 6 mètres de large. Elle est entièrement ornée de bas reliefs très ouvragés représentant des figures du panthéon hindouiste. Une des hypothèse est qu'elle ait été un men, un lieu d'incinération des rois.

    La terrasse du roi lépreux.

     

    Mais qui était donc Le roi lépreux dont une statue trône dans la cour du Musée de Pnom Penh? Cette statue dont une copie a été réintégrée dans la terrasse date du xvème siècle . Elle en grès gris et déshabillée ce qui est inhabituel dans les représentations des Khmers. Elle représente sans doute le dieu hindouiste de la mort Yama ou l'un de ses assistants qui porte le nom délicieux" d'inspecteur des qualités et des fautes.

    Une tradition locale assimile cette statue au fondateur d'Angkor Vat Sivisithiwong qui selon la légende était lépreux. 

    On peut passer des heures à regarder les bas reliefs, j'ai eu du mal à m'en arracher.

     


    votre commentaire
  • Le Phimeanakas (char céleste en khmer) est un temple hindouiste dans l'enceinte du palais royal. Il a été bâti sous le règne de Rajendravarman II entre 941-948. Lors de l'édification de son palais royal en 1040 Suryavarman I le reconstruisit sous la forme d'une pyramide qui lui servait de temple particulier.

    De ce temple d'environ 35m sur 28 à la base restent les trois premiers étages faits de blocs de latérite décorés de lions et d'éléphants à chaque coin. Le temple était la demeure du roi et selon la légende il s'unissait avec une déesse qui abandonnait son corps de serpent pour se transformer en une belle jeune femme.

    Au nord du temple se trouve le Sras Srei  un bassin rectangulaire utilisé par les rois pour leurs ablutions rituelles. Un autre bassin plus petit sur le côté ouest était réservé à la gente féminine.

    Il est tôt ce matin et avant l'arrivée de ces horribles touristes chinois c'est un plaisir de déambuler parmi la verdure. Les singes vaquent à leurs occupations, s'invitent auprès des ouvriers qui font la pose. Et si ça ne suffit pas ils pourront toujours bouffer un photographe coréen.

     


    votre commentaire
  •  

                                           Fronton du temple au Musée Guimet.


    votre commentaire
  •  

     

     

    Le temple de Banteay Srei (la Citadelle des femmes ou de Lakhsmi) est situé sur l'ancienne ville d'Isvarapura (la cité de Shiva) à 20kms au nord est d'Angkor.

    Il a été construit au Xème siècle dans du grès rose et de la latérite et prend donc la lumière de façon très émouvante. Il fut consacré probablement en 967 sous le règne de Javarayam V et dédié au seigneur des trois mondes.

    Il fut découvert et dégagé en 1924 par les archéologues de l'Ecole française d' Extreme orient.

    Mais ils furent précédés en 1923 par des visiteurs indélicats: André Malraux, sa femme Clara et leur ami Louis Chevasson pris en flagrant délit de pillage pour des motifs purement pécuniers. Condamnés à de la prison avec sursis. Les bas reliefs dérobés furent réintégrés lors de la restauration du temple. Deux frontons furent déposés. L'un est au Musée de Pnom Penh, l'autre fut offert au Musée Guimet en remerciement des travaux effectués. Pas rancuniers les cambodgiens.


    votre commentaire
  • La terrasse se situe devant les ruines du Palais Royal. Elle s'étend sur 300m de largeur, d'une hauteur de trois à 5m selon les tronçons. C'était probablement une terrasse d'apparat décorée de sculptures en bois qui ont disparues depuis.Elle est bordée d'une balustrade de nâga. De là, entrant par la Porte de la Victoire en droite ligne Jayavaraman VII regardait défiler son armée victorieuse de la guerre contre les Chams.


    votre commentaire
  • Angkor Thom La Porte des morts. Fin XII ème siècle.

     


    votre commentaire
  • Le temple de Thommamon forme avec Chau Say Tevoda de l'autre côté de l'avenue une paire de joyaux de la fin du 11ème siècle/ début 12ème. Si on n'a pas trouvé d'écrits qui les relieraient leur unité de style est évidente. Cette avenue part directement du Palais Royal. Un siècle plus tard la Cité D'Angkor Thom sera circonscrite d'une muraille carrée de 12 kms . On dressera une Porte ( de la Victoire) et doublant la partie médiane La Porte des Morts, ma préférée. Je suis passé sous cette voute et rapassé. Aurais je quelques années devant moi?

     


    votre commentaire
  • Le temple du Bayon.

    Le temple du Bayon.

    Le temple du Bayon.

    Le temple du Bayon.

    Le temple du Bayon.

    Le temple du Bayon.

    Le temple du Bayon.

    Le temple du Bayon.

    Le temple du Bayon.

    Le temple du Bayon.

     

    Le Bayon (ou Bayuan, khmer : ប្រាសាទបាយ័ន) est le temple central de l'ancienne ville d'Angkor Thom, capitale des souverains khmers au début du xiiie siècle. Il est situé à l'intersection des routes Nord-Sud et Est-Ouest.

    C'est le dernier des « temples-montagnes » du site d'Angkor, bâti par Jayavarman VII, restaurateur de la puissance du royaume khmer d'Angkor après l'invasion des Chams.

    Sa décoration est d'une exceptionnelle richesse, à l'apogée de l'art bouddhique mahāyāna, elle est comme corsetée dans un périmètre extrêmement réduit d'environ 150 m de côté pour l'enceinte extérieure. Ce fantastique monument, avec ses tours à visages, fut dédié par le souverain au Bouddha dont il diffusa la doctrine.

    Sous le règne de Jayavarman VIII (1243-1295), le temple fut converti à l'hindouisme et les remaniements opérés ont ajouté à l'impression de confusion de son plan.

    Le nom de Bayon dérive du pali Vejayant (sanskrit Vaijayant) désignant le palais céleste du dieu Indra dont, selon la légende fixée par écrit en moyen-khmer, le Bayon est le reflet terrestre. Pour moi le plus beau.


    votre commentaire
  •  


    votre commentaire
  • Neak Poan Temple

    Neak Poan Temple

    Neak Poan Temple

    Neak Poan Temple

    Neak Poan Temple

     

    Neak Poan Temple

    Neak Poan Temple

    Neak Poan Temple

    Neak Poan Temple

    Neak Poan Temple

     

    Neak Poan Temple

    Neak Poan Temple

    Neak Poan Temple

     

    Neak Poan Temple

    On accède au temple par une longue passerelle de bois au milieu de la mangrove. C'est un petit temple boudhiste construit sous le règne de Javayaraman VII à la fin du douzième siècle. Un bassin carré entouré de quatre bassins plus petits.Au centre du grand bassin, une « île » circulaire sur laquelle est édifié le Prasat central (14 m de haut) est entourée de deux Nagas Les têtes des serpents forment l'entrée, leurs queues entremêlées ont donné son nom au temple.Le site est supposé représenter l'univers dans la cosmogonie khmère, avec le mont Meru au centre des quatre océans, à moins qu'il s'agisse d'une réplique d'un lac mythique et sacré de l'himalaya,  source des quatre grands fleuves d'Asie. 

    Il servait aux rites de purification. C'est un endroit qui inspire une grande tranquilité.

     


    votre commentaire
  •  

    Ta Keo est le temple d'état du roi Javayarman V construit au début du XIème siècle. Les travaux continuèrent pendant son règne mais... furent interrompus par l'accession au pouvoir de son rival Suryavarman premier en 1010. Les travaux ne reprirent jamais. Il est donc peu ornés de sculpture comme les autres temples et j'ai été saisi par la puissance écrasante de la pierre brute sous un soleil impitoyable. On se sent tout petit.


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

     

     

    Les maisons coloniales. Un peu de luxe et de beauté.


    votre commentaire
  • Le temple de Wat Bo

    Le temple de Wat Bo

    Le temple de Wat Bo

    Le temple de Wat Bo

    Le temple de Wat Bo

    Le temple de Wat Bo

    Le temple de Wat Bo

    Le temple de Wat Bo

    Le temple de Wat Bo

    A deux pas de mon logis c'est une pagode dont la construction remonte au XVIIIème siècle. C'est un monastère très actif. Pendant la fête des gens en ont fait leur lieue de vie. J'y savoure des instants de calme en plein coeur de la ville, voire même un peu d'ombre dans ses jardins.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique