• Cementery of splendour

    Cementery of splendour

    Arte diffuse ce film d'Apitchatpong Weerasethakul jusqu'au 10 janvier. Une expérience poétique inoubliable pour moi. J'ai pu me délester de mes lourdes grolles pandémiques pour me laisser aller à cette rêverie onirique. après Tropical maladie et Oncle Boomie ce cinéaste m'enchante toujours autant. Et vous?


  • Commentaires

    4
    Dimanche 10 Janvier à 00:03

    Etrange et doux film d'inaction. Avec la même histoire on aurait pu faire quelque chose d'effrayant, mais là...
    J'ai particulièrement aimé le passage des déesses qui reviennent dans le monde réel pour expliquer deux ou trois petites choses à la vieille femme qui d'abord ne les croit guère . 
    Il faut voir ce film avant d'aller dormir, pour prolonger le rêve.

     

    3
    Samedi 9 Janvier à 10:17

    Bonjour, et merci pour le conseil, je vais le regarder ce soir...

     

     

    • Voir les réponses
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :