• Chronique de l'ordinaire: Dans le bus.

    Chronique de l'ordinaire: Dans le bus.

    Dans le bus fermer les yeux et saisir au vol des bribes de conversation:

     

    Tata Charlène elle a dit que...

    - Tata Charlène elle est complètement piquée.

     

    Des rillettes????

    -Non!!! derrière.

     

    A s'appelle comment la dame?

    - Mais comment veux tu que je le sache?

    Oui mais a s'appelle comment?

    - Anaïs tu arrêtes tout de suite ou sinon.....

     

    Z'avez fait quoi hier?

    -Après le skate park on est allé chez Alex on a geeké toute la nuit et on s'est empaffé sur place.

    -Z'étiez bourrés

    Ouais

    -Cool.

     

    Tu sais ce qu'elle lui a acheté?

    -Non

    Un chien!

    -Un chien comment?

    Un noir avec des dents jaunes, des poils partout...

    Affreux je te dis.

     

    Super U c'est la prochaine?

    -Non c'était celle d'avant

    Merde...

     

    C'est quand Noël?

    -Tu verras bien.

     


  • Commentaires

    3
    Mercredi 23 Décembre 2015 à 13:13

    C'est vrai que parfois il faut faire comme Colombo.Avoir son calepin et son crayon,pret à dégainer.De la philosophie populaire....

    2
    Mardi 22 Décembre 2015 à 21:30

    C'est curieux, quand je prends les transports en commun, ou bien quand je marche dans les rues, je suis dans ma bulle, rien ne m'atteint que la beauté : d'un monument, d'une personne parfois, de la faune et la flore, de la nature que j'aime tant... Où est passée la réalité de la vie des autres ? Où suis-je réellement ? Suis-je "normale" ? Je ne sors de cet état que si l'on m'adresse la parole, alors là, je revis, recontactée au vivant, je suis écoute et empathie, intérêt profond ! Ouf je dois être normale ;-)

    Merci Volodia pour ces petites chroniques de la vie ordinaires, je crois qu'elles me font du bien

    Je t'embrasse amicalement

    1
    Mardi 22 Décembre 2015 à 08:35

    Brides de conversation, brides de vie, dans les transports en commun on perçoit malgré nous un tas d'informations qui n'ont aucun sens pour nous

    Belle journée

    Amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :