• Décembre

    Petits matins brumeux, le chien à trois pattes est toujours plein de bonne humeur pour faire une petite balade. Il avance plus vite que moi qui n'a que deux pattes pas toujours en forme ces temps ci. mais il prend soin de moi, il fait des poses pour que je le rejoigne.

    Sinon je dessine en écoutant la radio à l'écart de " la guerre civile".

    Macron paie son arrogance et son mépris des gens, il l'a bien cherché.


  • Commentaires

    6
    AA
    Dimanche 23 Décembre 2018 à 17:44

    Oui, on lâche rien, plus qu'un droit c'est un devoir

    5
    Jeudi 13 Décembre 2018 à 19:48

    Un peu de calme dans ce monde de brutalité organisée -  Votre dessin c'est comme un tapis de cailloux blancs où chercher des trésors J'ai trouvé des grains de maïs fantaisie !

      • Dimanche 23 Décembre 2018 à 00:42

        Je voulais marier la complexité du graphisme avec de la légèreté ...légumière ça me plait bien. Merci de votre visite Andrée.

    4
    Lundi 10 Décembre 2018 à 11:40

    Bonjour Volodia,

    Ton chien est très beau. Tu habites une magnifique région. C'est ces promenades dans la brume qui me manque. J'en faisais parfois très tôt le matin. J'aimais me perdre avec ma voiture dans le brouillard le plus totale et m'arrêter dans un petit coin, souvent une forêt, pour me ressourcer et me mettre à penser en me balader et m'enfoncer et me perdre dans ce monde féérique.

    Oui Macron a bien mérité cette colère. Tant de souffrances que je connais bien et malheureusement je ne suis pas le seul. Toute cette souffrance ne m'a pas étonné. Mais je ne savais pas qu'il y avait tant et tant de gens malheureux... Beaucoup de témoignages m'ont touché.

    Bonne journée

      • Lundi 24 Décembre 2018 à 23:38

        Les plus belles histoires sont celles-là. Il y a quelques années de cela un chat venait me voir. Il ne restait pas, il passait juste et s'en allait. Et puis, il a cessé de venir. Je n'ai jamais su ce qu'il voulait mais ses visites me faisait plaisir. :)

        Non, on ne lâche rien. Je regarde aussi de loin, même s'il se passe des choses dans ma région.

      • Dimanche 23 Décembre 2018 à 00:39

        Bonjour Oskar,

        Ce n'est pas mon chien c'est lui qui m'a adopté et je l'aime beaucoup. Oui beaucoup de souffrances et de violence, le nouveau monde promis ressemble à l'ancien. Le fait que dix personnes soient mortes dans cette lutte me touche à coeur. je me rends compte que je suis à l'écart de tout ça dans ma campagne. Allez Oskar on ne lache pas l'affaire.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :