• Hier........

    Hier journée de grève contre la loi sur le travail. Pas grand monde pour croire à cette réforme. Ce n'est pas une loi sur le travail mais plutôt un stratagème pour adapter les travailleurs à la logique mortifère du marché car du travail il n'y en a pas beaucoup.

    Je comprends que les jeunes soient amers. Comment louer un appartement quand on ne vous propose que des contrats à court terme? Comment quitter ses parents pour prendre en main sa prore vie?

    L'atmosphère est tendue. La police est en nombre et brutale. De l'autre côté les habituels casseurs qui ne croient plus à rien et dont la seule jouissance consiste à en découdre et à casser ce qui appartient à tout le monde.

    Je remarque un petit groupe de très jeunes gens assis au pied d'un arbre qui ont posé leur panneau dont le slogan me touche beaucoup:

    On ne veut pas passer nôtre vie à la gagner.

    Comme je les comprends! Quant à moi je marche, je marche, je traverse la ville au milieu de la fumée et des gaz lacrimogènes.

    Autre slogan relevé par le journal Libération: Si on avait voulu se faire baiser par le gouvernement on aurait élu Brad Pitt" L'insolence raffraichissante des jeunes filles!

    J'aurai bientôt fini de travailler pour de bon et si j'ai aimé ce que je faisais je serai content d'être débarassé de cette obligation.

    Dimanche j'ai vu cet arbre qui donne tous ses fruits avant ses feuilles. Si beau, si paisible. Les arbres ne s'inquiètent pas ou alors ils nous rassurent.

     


  • Commentaires

    1
    A .A
    Lundi 4 Avril 2016 à 02:05

    30 000 manifestants le 31 mars à Marseille.Clara a manifesté en pensant à son père qui s'est beaucoup battu pour défendre les droits des salariés.

    C"était chaud, ils ont reçu pleins de bombes lacrymos, ils se sont pas découragés.

    Pour l'instant les lycéens et les étudiants semblent prêts à continuer à se battre.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :