• Hiphopsessions 2016

     

     

    J'ai accompagné C. pour assister à quelques battles. Batailles entre deux danseurs filles ou garçons qui ont le droit à deux passages d'une minute chacun.

    Batailles toutes symboliques, l'agressivité est parfois mise en scène de façon un peu couillue et toujours avec humour, attitudes de défi plutôt sous le nez du ou de la rivale. Gagnant ou perdant tout finit toujours par une chaleureuse embrassade.

    On est arrivé vers 19 heure et la salle était bondée et nous nous sommes installés tout en haut des marches. Les compétitions sont retransmises sur de grands écrans.

    Il a fallu patienter une petite heure avant que n'arrive le jury et que les couples de danseurs ne soient tirés au sort.

    Pendant ce temps deux blacks , des aboyeurs font patienter la salle. C'est un peu long car ils n'ont que  deux expressions "Well, well, well et Monte le son "

    L'un des écrans est réservé à un traducteur en langue des signes ce qui est une attention agréable car trop rare. On nous enseigne même à applaudir en langue des signes c'est à dire en agitant comme des marionettes les mains en l'air. C'est un geste qui m'a toujours beaucoup plu.

    Le jury se présente . Ils sont cinq dont une fille et nous gratifient d'une petite démonstration pour nous saluer. Pas très longue, ils n'ont plus rien à prouver. Le public est assez mélangé, des familles avec de très jeunes enfants, des ados venus entre potes et de belles brochettes de trentenaires.

    Ensuite les danseurs. Ils sont habillés comme tous les jours mais chacun a son look, pas mal de petits chapeaux très seyants et l'un d'entre eux porte des baskets fluos orange qui mettent en valeurs ses mouvements de pieds. Un malin celui là.

    La compétition est très codée, différents styles. J'apprécie la souplesse et ses mouvements de pieds hyper rapides et l'explosivité qui jaillit de ses corps. C'est une fête des corps,un hymne joyeux et festif à la liberté du mouvement.

    Les danseurs les plus spectaculaires ne sont pas toujours les gagnants car on juge la technique selon des critères qui me sont inconnus.

    Je prends beaucoup de plaisir, l'ambiance est chaleureuse et les dj "assurent grave"..... comme on dit aujourd'hui.

    Mais C. est fatigué et nous décidons de rentrer vers 22h ce que font les familles avec les plus jeunes. Je serai bien resté encore un peu. Sont fragiles ces ados!

    Pour la photo je n'étais pas équipé.

     

     


  • Commentaires

    2
    A .A
    Mercredi 24 Février 2016 à 23:35

    Salut Volodia,

    Clara a fait beaucoup de battles quand elle faisait du hip hop gamine.

    Maintenant elle se fait des nuits technos à Marseille. Il s agit de danser jusqu'au petit matin sans s'arrêter sur une musique très forte sans trop d'espace tellement y a de monde.Ils s'éclatent grave!

    1
    Mardi 16 Février 2016 à 08:24

    Bonjour Volodia, je ne t'imaginais pas du tout dans un tel spectacle, mais si ça t'a plu c'est l'essentiel. Il faut de tout pour faire un monde dit-on. Il est vrai que ces jeunes ont beaucoup de souplesse et que les figures sont agréables à regarder, moi c'est la "musique" que je crains.

    Merci pour cette tranche de vie, bonne journée, bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :