• L'automne: rédaction à la con

    L'automne: rédaction à la con

    L'automne: rédaction à la con

    C'est de cette façon expéditive et quelque peu cavalière qu'on s'apprêtaient à pondre une rédac de plus sur l'Automne. On nous faisaient le coup tous les ans, les profs se foulaient pas terriblement pour renouveler les classiques.

    Pas si bêtes on s'était emparé du cliché, on savait ce qu'il fallait dire pour la moyenne: évoquer la fin de l'été, ça payait pas mal chez les profs un peu gnan gnan, surtout mentionner à plusieurs reprises les mots feuillage, doré,labours etc. Pour les plus littéraires une métaphore genre "chevelure dorée du feuillage" rapportait gros. Pour les plus lèche culs une discrète allusion à l'âge mûr, un petit pas vers le cimetière et la prof frôlait l'orgasme.

    En attendant voici notre dernière fleur, l'araignée qui s'est installée sur la fenêtre, le cheval et pour l'automne voyez vous même..............


    votre commentaire
  • La chèvre.

     

    C'est un animal aimable, facétieux voire même fantasque parfois. Elle pose juchée sur cette planche ce qui lui permet de suivre ce qui se passe sur la route. Las c'est une petite route sur laquelle ne passent que de rares véhicules.

    Elle est un point de repère pour nous, l'apercevoir signifie que nous ne sommes pas loin de la maison. On la cherche du regard surtout l'hiver ou elle daigne à peine montrer ses cornes à l'entrée de sa cabane. Diogène dans son tonneau.

    La chèvre est aussi un animal qui apparait dans les récits mythologiques.

    Dans la mythologie grecque Amalthée la chèvre nourrit l'enfant Zeus avec l'ambroisie et le nectar présents dans ses cornes. Celles ci brisées par le jeune dieu furent transformées en corne d'abondance.  Dans la mythologie indienne c'est la mère du monde. Elle a souvent la fonction d'être l'animal nourricier.

    Elle a souvent inspiré les peintres et les sculpteurs. Picasso par exemple qui a si bien saisi son expression.


    votre commentaire
  • Tiens ! une autre"Grande Conférence" sur le climat.

    Le but des ultralibéraux c'est de s'en mettre plein les poches en un temps record et que les pauvres fassent le moins chier possible.On s'interroge dans les bureaux à propos des énergies renouvelables.  Si on était sûr que ça rapporte..... mais autant que les OGM? Autant que les gaz de schiste?  Vous êtes sûr?

    Non ils n'en sont pas sûrs et c'est sans doute ce qui les perdra.

    L'augmentation inquiétante des " catastrophes naturelles" et ce sur tous les continents risque de coûter bien plus cher qu'un investissement dans le développement des énergies vertes. Les promesses de réduction des gaz à effet de serre de la part des américains et des chinois sont parfaitement dérisoires ! On nous parle de délais d'une dizaine d'années. D'ici là la bombe à retardement risque fort d'exploser. Pas grave on court vers le désastre en chantant.

     

     


    votre commentaire
  • Une curiosité de la nature.

    Photographiée en fin d'après midi dans un fossé. Est ce un champignon, une plante. Il semble que ça sorte d'un espèce de chrysalide???? Peut être saurez vous de quoi il s'agit?

    Un blogueur m'apporte la clef de l'énigme: c'est un Clathre rouge,champignon donc.


    votre commentaire
  • Les manifestations contre la violence policière sont de plus en plus fréquemment débordées par des groupes de jeunes casseurs souvent aussi violents que les flics qu'ils dénoncent. Voici une autre forme de protestation plus humoristique qui m'a bien fait rire!


    votre commentaire
  • C'est un frêle insecte qui semble n'être voué qu'a une vie brève tant son élégance fragile semble peu adaptée à la matérialité du monde et à ses prédateurs innombrables.

    Sur la vitre sur ce fond de ciel bleu il me fait penser aux premiers avions, aux ailes de toile et au fuselage longiligne,ceux des pionniers de l'aéronautique.


    votre commentaire
  •  

    Les aventures de Rosetta et de Philae.

    Les aventures de Rosetta et de Philae.

     

    Les aventures de Rosetta et de Philae.

    Les aventures de Rosetta et de Philae.

    Les aventures de Rosetta et de Philae.

    Les aventures de Rosetta et de Philae.

    J'ai assisté à quelques grands évènements  de la conquête spatiale à la télévision qui restent dans ma mémoire et qui me rappellent mon âge.

    Le 3 novembre 1957 premier être vivant fut mis en orbite autour de la terre, la chienne Laïka, pauvre bâtard qui mourut  de stress et de surchauffe sept heures après le lancement .

    Le 12 avril 1961 Youri Gagarine choisi parmi 200 candidats  a été le premier homme à avoir effectué un vol spatial.

    Le 21 juillet 1969 Neil Alden Amstrong débarquait sur la lune et je la regardais désormais d'un autre oeil. Ce drapeau américain fiché dans le sol lunaire jusque là inviolé me semblait très vulgaire. Comme si les américains s'appropriaient le rêve de tous les poètes.

    Le 2 mars 2004 la sonde spatiale Rosetta est lancée qui s'en souvient ? Pas moi.

    Son nom vient de la ville de Rosette en Egypte, celle là même ou l'on a découvert la pierre de Rosette qui permis le déchiffrement des hiéroglyphes.

    Le texte qu'elle comporte est un décret du Pharaon Ptolémée  V promulgué à Memphis en 196 avant notre ère. Le texte est écrit en deux langues égyptien et grec anciens et rédigé en trois écritures: égyptien en hiéroglyphes, égyptien démotique ( avec des caractères simplifiés qui indiquent qu'il ne s'agit pas d'un texte sacré) et alphabet grec.

    La sonde spatiale avait pour mission de recueillir des informations sur la composition du noyau de la comète 67P/T Tchourioumov-Guérassimenko, dite familièrement Tchouri et sur son comportement lorsque elle se rapproche du soleil.

    La sonde pèse trois tonnes et a parcouru un voyage de 6 milliards de kilomètres de kilomètres (et oui dans l'espace on ne va pas en direct d'un point à un autre) et a réussi à larguer Philae un atterisseur qui s'est posé sur la comète Tchouri à 510 millions de kilomètres de la terre après quelques rebonds( gracieux mais inquiétants pour les scientifiques) un peu coincé et en équilibre précaire sur une barre rocheuse.

    Philae est une île d'Egypte submergée dans les années 70 en raison de la mise en service du haut barrage d' Assouan. Elle abritait un Temple d'Isis et les ruines d'une ville antique qui furent remontés sur l'île voisine d' Aguilkia. Tiens Aguilkia sera aussi le nom du site d'atterrissage de Philae.

    Sur le plan scientifique cette opération vise à améliorer notre connaissance du processus de formation et d'évolution du système solaire dont les comètes sont un témoins précieux.

    Que ce soit au niveau individuel du psychisme humain ou de la quête de l'humanité en général, la question de la recherche de l'origine est une caractéristique de l'homme. A chaque humain son roman des origines et à chaque peuple sa cosmogonie. L'origine se dérobe au fur et à mesure qu'on s'en approche. Les scientifiques renverseront -t -ils cette tendance avant que les humains stupides que nous sommes aient réussi à détruire la planète?

     


    1 commentaire
  •  

    La Colombie Britanique de mes rêves

    La Colombie Britanique de mes rêves

    Pour la première fois au monde les passagers d'un avion de tourisme accidenté viennent d'être sauvés grâce au repérage d'un satellite soviétique. Les trois hommes dont l'avion s'était abattu dans une région quasi déserte et très boisée du nord de la Colombie Britanique (Canada) étaient à la recherche du fils de l'un d'eux disparu le 19 juillet aux commandes de son avion.

    Après avoir tenté en vain de retrouver ces trois personnes le service de sauvetage des forces armées canadiennes demanda à l'Union soviétique d'essayer grâce au satellite soviétique Cosmos 1383 de localiser l'émission de la radiobalise de détresse installée à bord de l'appareil des trois canadiens. Cinq heures après cette demande les autorités soviétiques furent en mesure de communiquer les coordonnées probables de l'accident permettant ainsi aux sauveteurs canadiens de découvrir le lendemain les trois rescapés à 22 kilomètres environ de l'endroit indiqué.

    Septembre 1982 dans un journal.

     

    Hier une émission sur Arte a ravivé un désir ancien et très fort celui de visiter la Colombie Britanique. A l'origine de cette envie deux choses: le livre de Malcom Lowry "En route vers l'île de Gabriola et cet article dans un journal dont j'ai oublié le nom.

    J'imaginais ces trois hommes dans l'immensité de ces paysages couverts de forêts qui seraient peut être le point final de leur existence.

      La forêt qui semble tout d'abord silencieuse mais dont on perçoit, une fois rendu à sa propre solitude, les bruits inquiétants et l'angoisse de voir apparaitre un ours ou une meute de loups. Mais aussi l'attente d'un miracle.

    L'avion reste la seule possibilité de s'aventurer là ou le commun des mortels ne vient pas déranger de sa présence cette nature intacte. Les explorateurs et leurs récits ont nourrit mon imaginaire et je suis toujours un fervent amateur de ce genre de lectures.

    L' émission d'hier s'intéressait à un microbiologiste qui observe une population de loups vivant en bordure du rivage marin et qui a adopté un régime alimentaire un peu particulier. Ils se nourrissent de coquillages et des saumons qui viennent se reproduire à cet endroit. Ils n'ont plus besoin de chasser car la nourriture est abondante et vivent au contact de la mer. Ce sont d'excellents nageurs et leur morphologie commence à se modifier pour s'adapter à leur environnement. La théorie de ce scientifique fait l'hypothèse qu'ils sont en train d'amorcer une lente évolution qui pourrait amener dans quelques millions d'années ces prédateurs carnivores à devenir des mammifères marins.



    votre commentaire
  • Marco Brambilla est un cinéaste italien qui s'intéresse à la vidéo et à la photographie et qui a monté des projets dans différents lieux aux Etats Unis . Cathédrale rappelle les kaléidoscopes de mon enfance ou les séances de LSD de mon adolescence ( il y a prescription). J'aime aussi beaucoup Anthropocène plus dépouillé et qui ouvre un espace plus large que les collages graphiques.


    votre commentaire
  •  


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • C'est C. un enfant de11ans qui a pris ces photos, une compétition organisée par SFR pour séduire les jeunes...

    S'envoler, toujours plus haut dans des figures de plus en plus complexes.


    votre commentaire
  • C'est une plante qui vient de Crète qui forme de grosses boules avant de s'ouvrir ainsi.


    votre commentaire
  • Shoes

    Shoes

    J'ai photographié ces chaussures rouges ( j'aime beaucoup les gens qui portent des chaussures rouges, je trouve ça assez érotique) au musée du design.

    Ce matin j'ai vu ce type qui prenait les siennes en photo, de vieilles baskets toutes pourries!


    1 commentaire
  • Un instrument à percussion à la fois rythmique et mélodique qui peut se fondre dans de nombreuses cultures musicales.


    votre commentaire
  •  

    Il y a longtemps de cela il avait dit à sa femme" Je vais te construire une cabane pour emmener les gosses le dimanche"

    C'est un petit coin de paradis ou il fait bon se reposer, on y entend le bruit de la rivière et les cris de plaisir des enfants qui se baignent plus bas. La campagne est encore préservée ce qui tend à devenir un privilège dans nos contrées. J'ai trouvé une lecture estivale, de ces livres qu'on lit de façon un peu paresseuse et détachée mais avec le plaisir de retrouver une musique familière: John Le Carré "Une vérité si délicate".

    Un après midi pour se remettre des fatigues du voyage. On lit, on dort, on converse avec ses amis. Bonheur simple qui n'a pas de prix.


    votre commentaire
  • Prenez un demi litre d'huile, trois citrons, une gousse d'ail, cent cinquante grammes d'oignons, une tomate, un demi poivron, un demi piment, de la cive, du persil du thym, du sel et du poivre.

    Hacher très fin toutes les épices et les légumes. Mélanger le tout dans l'huile et le jus de citron. Laissez macérer trois heures et ....régalez vous!

     

     


    votre commentaire
  • Je marche...jemarche dans les rues

    Je marche...jemarche dans les rues

    Je marche...jemarche dans les rues

    Je marche...jemarche dans les rues

    Je marche...jemarche dans les rues

    Je marche...jemarche dans les rues

     

    Nantes

    Un ilot de maisons vouées à la démolition est entouré d'une palissade rouge qui tranche sur le gris de ce quartier sans charme particulier. La décoration a été confiée à des graffeurs  et c'est très réussi et poétique. Quelques jaloux taggeurs ont commencé à salir l'ensemble de leurs signatures idiotes.


    votre commentaire
  • Un des instruments les plus suaves de la planète qui nous vient d'Arménie.


    votre commentaire
  • Aux portes de Paris, à Boulogne sur Seine se tient le jardin créé en 1895 par un banquier philanthrope qui avait fait fortune en spéculant sur les mines d'or et de diamant du Transvaal. On lui doit également cette merveilleuse idée de créer Les Archives de la Planète une collection d'autochromes et de films qui constituent un témoignage précieux de ces conrtées lointaines entre 1909 et 1931. Sa vie fut passionnante et je vous invite à vous renseigner plus avant.

    L'ensemble est constitué de plusieurs jardins sur quatre hectares: deux jardins japonais et des bois ornementaux ce qui était une innovation à son époque. Nous flânons longuement dans ce petit paradis pour échapper à la chaleur éprouvante de la capitale avant de regagner notre province.


    1 commentaire

  • votre commentaire
  •  

    Vallet: les tombes des gitans

     

    Dans le cimetière de Vallet on remarque ces mausolées de verre qui sont les tombes de la communauté gitane. Il est d'usage d'y faire figurer des objets en rapport avec les défunts: un paquet de cigarettes, son briquet et un jeu de cartes ou un petit panier d'oignons. Là des cartouches pour un chasseur ou des machines à sous en miniature pour témoigner de leur condition de forains. On y voit aussi des roulottes ou des photos de leurs caravanes. Les tombes sont couvertes de fleurs en plastique de couleurs criardes, elles sont très bien entretenues, on aperçoit dans un coin d'une tombe des produits d'entretien. Des textes gravés sur des plaques de marbre laissent des déclarations d'amour à leurs proches. Dans cette communauté on chérit les morts, aucune tombe n'est à l'abandon, la religion est aussi très présente.


    votre commentaire
  •  

     

     

    De la cathédrale de Chartres on se contentera de rappeler qu'elle fut bâtie en une trentaine d'années au début du 13ème siècle sur les ruines d'une cathédrale romane qui avait été détruite par un incendie en 1194. Prolongement de l'art roman vers le gothique plutôt qu'une opposition des deux styles.

    On l'aperçoit de loin sur la blondeur de la plaine de la Beauce ou les moissonneurs sont en plein travail sous la menace des orages particulièrement violents cette année.

    Il fait chaud et je la visite en dilettante, je laisse mon regard s'accrocher à ces personnages, ces figures comiques ou menaçantes, ces gargouilles et ces toits de cuivre verdis par le temps. Enfant j'ai souffert de quelques visites de monuments historiques, aussi érudites qu'ennuyeuses alors je me promène et de retour devant mon ordinateur j'approfondis ce qui m'intéresse. Voilà quelques images qui sont loin de rendre hommage à ce joyau mais il en va ainsi au gré de l'humeur du moment.


    votre commentaire
  •  

     

    La cathédrale est en rénovation. Dans ce lieu de recueillement un bruit d'enfer. De grands échafaudages qui s'alignent le long des piliers jusqu'à la nef. Ce mélange de profane et de sacré n'est pas déplaisant on se croirait dans une immense usine dans une bande dessinée futuriste. Rien n'empêche pour autant d'apprécier la finesse des dentelles de pierre au dessus de ce chemin de croix qui entoure le choeur. Je ne crois pas en avoir vu de plus beau. Nos traversons des endroits sombres et d'autres ou la lumière de la pierre débarrassée de toute poussière promet un éblouissement à venir.


    votre commentaire
  • Pezenas est une petite ville chargée d'histoire. Molière y séjourna après ses échecs parisiens lors des tournées avec son Illustre Théâtre. On y voit la maison de son ami le barbier Gely dont les clients l'ont inspiré pour brosser des portraits de certaines comédies.

    C'est une ville difficile à photographier pour un modeste amateur, les maisons y sont très hautes et l'on a que peu de recul. Très beaux hôtels particuliers du XVll ème siècle.


    1 commentaire
  • Il faut monter au sommet du mont St Clair. Une terrasse panoramique dévoile le paysage sur 360°.


    votre commentaire
  •  

     

    Arriver à Sete ce qui frappe au premier abord c'est la lumière et ces grandes étendues de bleu du ciel et de la mer. La méditerranée dans toute sa splendeur. De grands platanes ombragent des places de formes agréables ou il fait bon s'abriter du soleil implacable. Je ne me souvenais plus du départ de l'Exodus qui rappelle qu'en 1947 une poignée de juifs aidés par les habitants de la région partit pour bâtir Israel. Aujourd'hui la Terre Promise est le lieu d'un affrontement meurtrier, un conflit tragique ou chaque jour meurent des civils.


    votre commentaire
  • Montpellier: ce que disent les murs

    Montpellier: ce que disent les murs

    Montpellier: ce que disent les murs

    Montpellier: ce que disent les murs

    Montpellier: ce que disent les murs

    Montpellier: ce que disent les murs

    Montpellier: ce que disent les murs

    Montpellier: ce que disent les murs

    Montpellier: ce que disent les murs

    Montpellier: ce que disent les murs

    Montpellier: ce que disent les murs

    Montpellier: ce que disent les murs


    votre commentaire
  • Agnes et Olivier Costa constituent le collectif Mad Art auquel nous devons ces trompes l'oeil.


    1 commentaire
  •  

    Panoramique téléversé par File Upload bot (Magnus Manske) Cliquez dessus.

     

    Parmi les projets des "Grands Architectes" qui redessinent nos villes celui de Ricardo Boffill est à mon sens une belle réussite. Inspiré de la Grèce antique il découpe de larges espaces, le vide est ici bienvenu et la hauteur m'enchante.Dans le sud de la France les places publiques me paraissent plus adaptées que les parcs toujours un peu pouilleux et qui donnent soif aux promeneurs. Il y a dans cette ville de merveilleuses petites places ombragées nichées dans leurs quartiers comme un contrepoint de ce quartier Antigone dont la mégalomanie pour une fois n'est ni ridicule ni pesante.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique