• La Colombie Britanique de mes rêves

     

    La Colombie Britanique de mes rêves

    La Colombie Britanique de mes rêves

    Pour la première fois au monde les passagers d'un avion de tourisme accidenté viennent d'être sauvés grâce au repérage d'un satellite soviétique. Les trois hommes dont l'avion s'était abattu dans une région quasi déserte et très boisée du nord de la Colombie Britanique (Canada) étaient à la recherche du fils de l'un d'eux disparu le 19 juillet aux commandes de son avion.

    Après avoir tenté en vain de retrouver ces trois personnes le service de sauvetage des forces armées canadiennes demanda à l'Union soviétique d'essayer grâce au satellite soviétique Cosmos 1383 de localiser l'émission de la radiobalise de détresse installée à bord de l'appareil des trois canadiens. Cinq heures après cette demande les autorités soviétiques furent en mesure de communiquer les coordonnées probables de l'accident permettant ainsi aux sauveteurs canadiens de découvrir le lendemain les trois rescapés à 22 kilomètres environ de l'endroit indiqué.

    Septembre 1982 dans un journal.

     

    Hier une émission sur Arte a ravivé un désir ancien et très fort celui de visiter la Colombie Britanique. A l'origine de cette envie deux choses: le livre de Malcom Lowry "En route vers l'île de Gabriola et cet article dans un journal dont j'ai oublié le nom.

    J'imaginais ces trois hommes dans l'immensité de ces paysages couverts de forêts qui seraient peut être le point final de leur existence.

      La forêt qui semble tout d'abord silencieuse mais dont on perçoit, une fois rendu à sa propre solitude, les bruits inquiétants et l'angoisse de voir apparaitre un ours ou une meute de loups. Mais aussi l'attente d'un miracle.

    L'avion reste la seule possibilité de s'aventurer là ou le commun des mortels ne vient pas déranger de sa présence cette nature intacte. Les explorateurs et leurs récits ont nourrit mon imaginaire et je suis toujours un fervent amateur de ce genre de lectures.

    L' émission d'hier s'intéressait à un microbiologiste qui observe une population de loups vivant en bordure du rivage marin et qui a adopté un régime alimentaire un peu particulier. Ils se nourrissent de coquillages et des saumons qui viennent se reproduire à cet endroit. Ils n'ont plus besoin de chasser car la nourriture est abondante et vivent au contact de la mer. Ce sont d'excellents nageurs et leur morphologie commence à se modifier pour s'adapter à leur environnement. La théorie de ce scientifique fait l'hypothèse qu'ils sont en train d'amorcer une lente évolution qui pourrait amener dans quelques millions d'années ces prédateurs carnivores à devenir des mammifères marins.



    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :