• Lisbonne: les peintures chantées des femmes Naya.

     

    Extrait d'un rouleau sur Ben Laden et le terrorisme.

    Un thème classique: La noce des poissons.

    Exposition Singing pictures, art and performance of Nayas women. Musée ethnologique de Lisbonne. Août 2007.

    C'est une tradition ancienne dans l'ouest du Bengale que de raconter une histoire , peinte sur de longs rouleaux et de la chanter. Les femmes  Patas ou Chitrakars pratiquent cet art depuis des générations dans le district de Midnapur.

    Cette exposition montre les travaux des femmes du village de Naya à trois heures de Calcuta. Elles ont ouvert une coopérative.

    Les Patuas sont des musulmans. Ces femmes allaient de villages en villages et recevaient du riz, des légumes et quelques pièces pour leur récitals. Elles déroulaient les peintures et et chantaient leurs propres compositions mais aussi l'histoire des saints musulmans aussi bien que celles des dieux et deéesses hindous au choix.. L'apparition d'autres médias a entraîné une érosion de leur audience.

     

    Mais les femmes de Naya ont formé cette coopérative et revendiquent le droit de s'exprimer en toute liberté sur des sujets de société ou sur la religion et les changements politiques dans leur village et dans le monde.

    C'est une peinture joyeuse et une tradition vivante.

    Les coopératives sont une bonne voie d'émancipation pour les femmes indiennes, maintenues dans une dépendance économique et sociale, souvent maltraitées. Aujourd'hui en 2013 la série de viols qui seraient passée inaperçue auparavant commence à soulever de la réprobation et un peu de solidarité: il était temps.

     

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :