• Louisiana State Penitentiary Angola.

    Louisiana State Penitentiary   Angola.

    Louisiana State Penitentiary   Angola.

    Louisiana State Penitentiary   Angola.

    J'ai revu avec intérêt ce documentaire sur le pénitencier : Angola. On se croirait dans Faulkner.  

    Sur la rive gauche du Mississipi sur 73 km carré au sein de vastes marécages infestés d'Alligators.

    La plupart des hommes incarcérés ici n'en sortiront qu'à leur mort. Un couloir de la mort et une chambre d'exécution.

    La majorité des  prisonniers sont noirs, près de 7000 détenus et 1800 gardiens. La tension est énorme, la violence sourd de toute part.Une grande partie des détenus travaillent douze heures par jour à ramasser le coton. On ne se déplace que fers aux pieds.

    Chaque année cette violence est portée aux yeux de tous. Le pénitencier organise un Rodéo, les jeux du cirque à la portée de l'amerloque moyen.

    L'argent récolté sert à financer des programmes de réinsertion des détenus.Le rodéo est  dangereux chaque année des blessés. Le vainqueur doit chevaucher un taureau de près d'une tonne: monstrueux. Il touche 500  euros.

    On meurt à Angola. Le croque mort est un vieil homme de soixante dix ans. Il est entré à 28 ans et a été condamné à vie pour un double meurtre. Il s'est totalement soumis à toutes les règles de la prison, sans doute un bon moyen de gagner un très encadré espace de liberté.

    Son visage est celui d'un vieux sage africain. Il officie dans un costume ancien: chemise blanche immaculée, costume et haut de forme noirs qui lui confèrent une dignité qui impose le respect. Il conduit une calèche tirée par des chevaux blancs. Dans le cimetière certaines croix ne portent pas de noms car personne n'est venu réclamer le corps des défunts.

    Son petit fils est également incarcéré à vie pour meurtre, il va rencontrer son grand père: chaine de violence et de misère.

    C'est un documentaire qui montre bien ce vestige attardé des sudistes: le pénitencier d'Angola.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :