• Tallin, maison d'écrivain: Eduard Vilde 1865-1933.Tallin, maison d'écrivain: Eduard Vilde 1865-1933.

    Tallin, maison d'écrivain: Eduard Vilde 1865-1933.

     

     

     

     Ce musée ne doit pas être très fréquenté par les étrangers.  J'y suis accueili par trois vieilles dames qui ne comprennent pas immédiatement ce que je viens faire là. Elles sont un peu débordées. Une classe de maternelle s'apprête à quitter les lieux dans un joyeux désordre et il faut remettre les bottes et les bonnets. Les enfants s'en fichent probablement du "grand écrivain"mais ils ont aimé la petite cuisine et ses accessoires.

    Les vieilles dames se plient en quatre pour moi. L'une enfile sa pélerine pour aller chercher de la monnaie, l'autre garde mon sac à ses pieds comme si elle veillait sur un trésor. Quand je m'attarde dans une pièce elles se massent à l'entrée et me couvrent de regards tendres.

    J'aime comme les enfants le côté maison de poupée de ce lieu ce moment d'intimité avec un écrivain qui m'est parfaitement inconnu.

    La vie d'Eduard Vilde est un roman cosmopolite qui reflète les tourments de son époque.

    Il quitte l'école à 17 ans. Il travaille comme journaliste jusqu'en 1919. Il s'installe à Riga puis en 1890 à Berlin. sejourne à Moscou, à Paris,dans le Caucase et en Crimée sous une fausse identité

    Il doit quitter l'Estonie suite à la révolution de 1905. :

    Berlin,Zurich,Helsinki,Copenhague,Nuremberg,Munich Stuttgart, Bruxelles, Vienne, New York. Il finit par se fixer à Copenhague et ne pourra regagner l'Estonie qu'en 1917. Durant toutes ces années d'exil il collabore à différents journaux de son pays. Il exercera des fonctions diplomatiques au Danemark et en Allemagne avant de se consacrer à son oeuvre ici dans sa maison en lisière du parc de Kadriorg dans lequel il se promenait avec Anton Tammsaare. Tout cela me donne envie de le lire.

    La maison d'Anton Tammsaare est située à quelques rues de là. Je m'y rends de ce pas.

     


    votre commentaire
  •  

    Tallin: maison d'écrivain:Anton Hansen Tammsaare 1878-1940

     

     

     

    Anton Hansen de son vrai nom est le quatrième de dix enfant d'une famille paysanne qui fit des études à l'université de Tartu. Il manifeste une une vive curiosité intellectuelle. Il connait l'anglais et le français et sera un traducteur prolifique ( Oscar Wilde, Conrad, Hamsun, Dostoïevski). 

    Entre 1903 et 1907 il vit de ses articles dans les journaux et se heurte à la censure du régime tsariste.

    Il est de santé fragile. En 1911, il fait un séjour dans le Caucase pour soigner sa tuberculose. En 1914 il subit une importante opération de l'estomac et restera fragile. Il se marie en 1919 et s'installe à Tallin qu'il ne quitera plus.

    Sa vie est moins romanesque que celle de Eduard Vile. Une vie toute entière au service de la littérature, on dit qu'il mourut à sa table de travail. Dans son petit bureau une chaise longue lui permettait de se reposer quand les douleurs étaient inssuportables.

    Là c'est une classe de collégiens qui rend visite au grand homme.

     


    votre commentaire
  • Estonie Tallin Promenade nocturne

     

    Mon hôtel juste à côté d'un grand casino. 

    Estonie Tallin Promenade nocturne

    Brume qui descent, lumière un peu glauque.

     

    Eclairage comme dans un film d'animation.

     

     

    Nous sommes tombés nez à nez à l'entrée d'un parc. 

     

     

    La vieille ville médiévale et ses ruelles.

     

    Le monument de la liberté.

     

    Après une traversée de la Lettonie en bus j'arrive à Tallin et la nuit tombe. Je suis ressorti vers minuit, les rues sont désertes et la ville m'appartient! !


    votre commentaire
  •  

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Riga: l'église St Pierre.

     

     

    [Sans titre]

     

    [Sans titre]

     

    [Sans titre]

     


    votre commentaire
  • Architecture in Riga

     

    Architecture in Riga

     

    Architecture in Riga

     

    Architecture in Riga

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     


    votre commentaire
  • Une maison dans les bois à Dulbuti.

    Une maison dans les bois à Dulbuti.

    Une maison dans les bois à Dulbuti.

    Une maison dans les bois à Dulbuti.

    Une maison dans les bois à Dulbuti.

    Une maison dans les bois à Dulbuti.

     


    votre commentaire
  • Majori

     

    Majori

     

    Majori

     

    Majori

     

     

    C'était l'une de mes envies les plus tenace avant de partir: marcher sur une plage déserte le long de la Baltique. Donc levé de bon matin je prends le train jusqu'à Majori petite station balnéaire. J'aime beaucoup les stations balnéaires en dehors des saisons, atmosphère intensément poétique.

    L'atmosphère est brumeuse. Majori est enserrée entre la rivière Daugava, la mer et la forêt de pins. La mer, du gris, va virer au bleu le plus lumineux.


    votre commentaire
  •  

     


    votre commentaire
  •  

     

     

    Rue Strelnieku, n°4 ce magnifique immeuble de l'architecte Mikhaïl Eisenstein. Il naquit à St Petersbourg en 1867 et mourrut à Berlin en 1921. Il est le père du cinéaste. Il s'installa à Riga dans le gouvernement de Livonie en 1893 et devint architecte des édifices publics de Riga. Homme du monde, polyglotte dont les amis s'amusaient à deviner les noms des femmes représentées en sculpture sur les façades des immeubles qu'il construisait.


    votre commentaire
  •  RIGA: Le Pope et le petit viking.

     

    Le petit viking, ici Zorro ne serait pas de mise.

     

     

     RIGA: Le Pope et le petit viking.

     

     

     

     

    Je ne voyais de ce bâtiment caché par le marché que la partie supérieure, on aurait dit un temple. En fait il s'agit d'une académie de l'époque soviétique. De quoi abriter pas mal de souris bureaucrates.

     

     

    Le pope modérement grassouillet et un peu négligé, j'en ai vu de plus fiers et de plus riches, ici c'est un quartier modeste.

     

     

     


    votre commentaire
  • Sable blanc si fin ...à perte de vue.

     

     

    D'ou viennent ces boules roses dont on ne peut dire si elles sont d'origine végétale ou marine?

     

    Croisé cette femme qui se rendait à son travail en passant par la plage, toute bien chapeautée. 


    votre commentaire
  • Arrivé à Vilnius de nuit, la gare est tranquille, un côté maisonettte. On hésite un peu à se jeter  sous une neige qu'un vent mauvais fait tourbilloner. 

    Le lendemain je suis dehors de bonne heure. C'est Dimanche et tout est blanc. Ce sont les premières chutes de neige de novembre. De la dentelle argentée des sapins  , surgit l'or des bouleaux. Jolie phrase suffisament pompeuse pour obtenir le premier prix de rédaction!


    votre commentaire
  • SQUAT

     

     

     

    Squat sur les hauteurs de Vilnius.


    votre commentaire
  •  

     

     

    Dans cet ancien quartier laissé à l'abandon pendant l'occupation soviétique, tout près du centre ville s'est crée cette république d'opérette bâtie sur le modèle des communes libres.Les artistes y ont installés leurs ateliers et on les comprend car ce lieu se prête à la rêverie et à la création.

    Comme toute république qui se respecte Uzupis possède une constitution que je vous retranscris fidèlement.  

    1 L'homme a le droit de vivre près de la petite rivière Vinalé et la petite rivière Vinalé a le droit de couler près de l'homme.

    2 L'homme a le droit à l'eau chaude, au chauffage durant les mois d'hiver et à un toit de tuiles.

    3 L'homme a le droit de mourrir mais ce n'est pas un devoir.

    4 L'homme a le droit de faire des erreurs.

    5 L'homme a le droit d'être unique.

    6 L'homme a le droit d'aimer.

    7 L'homme a le droit de ne pas être aimé mais pas nécessairement.

    8 L'homme a le droit de n'être ni remarquable, ni célèbre.

    9 L'homme a le droit de paresser ou de ne rien faire du tout.

    10 L'homme a le droit d'aimer le chat et de le protéger.

    11 L'homme a le droit de prendre soin du chien jusqu'à ce que la mort les sépare.

    12 Le chien a le droit d'être chien.

    13 Le chat a le droit de ne pas aimer son maître mais doit le soutenir dans les moments difficiles.

    14 L'homme a le droit parfois de ne pas savoir qu'il a des devoirs.

    15 L'homme a le droit de douter mais ce n'est pas obligé.

    16 L'homme a le droit d'être heureux.

    17 L'homme a le droit de se taire.

    18 L'homme a le droit de croire.

    19 L'homme n'a pas le droit d'être violent.

    20 L'homme a le droit d'apprécier sa petitesse et sa grandeur.

    21 L'homme n'a pas le droit d'avoir des vues sur l'éternité

    22 L'homme a le droit de comprendre.

    23 L'homme a le droit de ne rien comprendre du tout.

    24 L'homme a le droit d'être d'une nationalité différente.

    25 L'homme a le droit de fêter ou de ne pas fêter son anniverssaire.

    26 L'homme a le droit de se souvenir de son nom.

    27 L'homme peut partager ce qu'il possède.

    28 L'homme ne peut partager ce qu'il ne possède pas.

    29 L'homme a le droit d'avoir des frères, des soeurs et des parents.

    30 L'homme peut être indépendant.

    31 L'homme est responsable de sa liberté.

    32 L'homme a le droit de pleurer.

    33 L'homme a le droit d'être incompris.

    34 L'homme n'a pas le droit d'en rendre un autre coupable.

    35 L'homme a le droit d'être un individu.

    36 L'homme a le droit de n'avoir aucun droit.

    38 L'homme a le droit de ne pas avoir peur.

    39 Ne conquiers pas

    40 Ne te protège pas

    41N'abandonne jamais.

      

    Cette constitution pleine de sagesse libertaire pourrait en inspirer certains.


    votre commentaire
  • Elles dominent la ville de Vilnius dans la lumière bleutée. Quelques corbeaux comme un alphabet éphémère sur ces étendues de neige.

    Ces trois croix illustrent l'histoire l'histoire de la Lituanie:

    1636: trois croix qui commémorent un massacre datant du 14ème siècle, des habitants de la ville restés paiens ont occis sept moines fransiscains.

    1869: les croix s'écroulent et le gouvernement impérial russe refuse qu'on les reconstruise.

    1916: l'ocupation allemande, Antoni Wiwulski érige troix nouvelles croix de béton.

    1950: les autorités soviétiques de Lituanie ordonnent leur démolition.

    1989: nous sommes donc avant l'indépendance du pays( 1991), les croix sont rebâties et consacrées après une campagne de signatures. Elles honorent les victimes du stalinisme et les déportations de 1941.

      


    votre commentaire
  •  

    Je m'intéresse aux statues dans ce qu'elles donnent à voir de la représentation q'une nation, aussi petite soit elle, se fait d'elle même.L'histoire nous enseigne que ce rêve héroique peut se transformer en cauchemard.

    Les statues que je croise dans Vilnius se réfèrent au mythe du guerrier nordique, les bandes dessinées offrent une idée assez fidèle du personnage.

    D'autres, assez grandes pour  vous impressioner dès le premier regard représentent des figures patriotiques dans un style "ocupation soviétique". Je n'ai pas bien saisi le nom de cette pauvre femme je dois l'avouer. Elle semble adresser une suplique   à qui grand dieu? A moins qu'elle ne supplie les communistes de se barrer enfin?  La neige a dessiné un masque élégant sur son visage et souligne des broderies très bien ajustées sur ses vêtements. Elle adoucit les contours de ces marbres ou de ces granits de couleur gris métallique.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique