• St Sauveur le Vicomte: La tombe de Barbey D'Aurevilly

    Un petit cimetière plein de charme et sous couvert d'un bosquet, un peu à l'écart la tombe de Barbey D'Aurevilly. Les morts ont quelquefois l'assurance d'un vrai repos. C'est de plus en plus rare il faut bien le constater.

     

    C'est l'hiver nous sommes seuls et il pleut doucement,de ces pluies qui l'air de rien vous trempent jusqu'aux os.

     

    Hugo, Flaubert ou Zola ne l'aimaient pas ce personnage de dandy réactionnaire qui finit par être un monarchiste intransigant qui méprisait tout ce qui ressort de la modernité et qui après son retour à la religion méprisait néanmoins le parti catholique de l'époque. Dandy décadant, attiré par le fantastique il laisse des romans et nouvelles qu'on ne lit plus beaucoup aujourd'hui. Tout juste se souvient on qu'il a écrit la nouvelle "Les Diaboliques" dont c'est inspiré Clouzeau pour son film éponyme.


    Il est né ici à St Sauveur le Vicomte en 1808, le 2 novembre jour de la fête des morts. C'est aussi un écrivain régionaliste  normand, les paysages sauvages du Cotentin et le patois dans lequel il a grandi ont laissé une emprunte sur son oeuvre. C'est "un petit maître" comme on dit en peinture et personnellement je prise fort cette catégorie.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :