• Un orage et une chanson

    Muneca system

    Muneca system

    Muneca system

    J'aime aussi voir l'envers des villes. Je prends le métro au hasard, loin du centre et de ces beaux monuments. Je remarque que beaucoup de gens modestes, immigrés, ouvriers descendent à cette station. Lorsque je mets le pied dehors j'ai l'impression d'être dans un autre pays au Maroc ou en Turquie. Une longue série de tables sous des arcades, un petit marché qui remballe et soudain un orage de cinéma hollywoodien.

    Des jeunes black ont installé un sound system sous une petite tente et soudain un petit vent  de folie lorsque arrive cette chanson le son monté à fond. Des africaines font un petit pas de danse avant de s'engouffrer dans le métro les jeunes sont hilares et rajoutent des percussions.  Pur moment de bonheur cueilli comme ça!


  • Commentaires

    1
    Vendredi 4 Août à 08:39
    Nicolas Bouvier: «Pour les vagabonds de l’écriture, voyager c’est retrouver par déracinement, disponibilité, risques, dénuement, l’accès à ces lieux privilégiés où les choses les plus humbles retrouvent leur existence plenière et souveraine.»
     
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :