• Un poème de Paul Celan

    Par le Grand

    dépourvu

    d'yeux

    puisé à tes yeux:

    le bloc erratique

    l'enfant trouvé aux six arrêtes, blanc

    de dédit.

    Une main d'aveugle, elle aussi dure comme une étoile

    d'avoir traversé les noms,

    repose sur lui, aussi longtemps

    que sur toi

    Esther.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :