• William Beckford et le Portugal.

     

    J'aime, en voyage, lire un écrivain lié au pays que je visite. Lors de mon premier voyage au Portugal j'avais découvert le Journal Intime au Portugal et en Espagne 1787-1788 (Librairie José Corti 1986) de William Beckford.

    Que faisait Beckford au Portugal? Il nous faut revenir sur la vie tourmentée de cet écrivain sulfureux.

    Il naquit le 29 septembre 1760, probablement dans la propriéte de Fonthill, près de Salisbury. Son père était un riche planteur de Jamaïque, député aux Communes et deux fois lord-maire de Londres. Il avait épousé une veuve sans fortune apparentée à une grande famille d'Ecosse, les Hamilton. Mére de confession méthodiste, austère jusqu'à la tyrannie, elle surprotéga son fils. Plutôt que de l'envoyer au collège elle confia l'éducation de son fils à des percepteurs dont la personalité influença grandement Beckford et qui éveillèrent ses talents multiples, son goût pour les rêves les plus fous.

    Alexander Cozens né en Russie fut l'un d'entre eux. Il passait pour un fils naturel du tsar Pierre le Grand et se fit une grande réputation comme aquarelliste. Aussi William Chambers, ancien matelot suédois devenu architecte qui avait séjourné en Chine et aux Indes. Leurs récits avaient frappé l'imagination de leur élève qui apprendra plus tard l'arabe et le persan.

    Beckford fut un bon claveciniste et son goût pour la musique ne se démentit jamais.

    La découverte de sa bisexualité dans une Angleterre puritaine et peu indulgente envers ces penchants causa son malheur et le conduisit à s'exiler. Il ne reverra son pays que bien plus tard. 

    Sa mère inquiète de la personalité de ce fils qui ne répondait pas aux moeurs de la haute société de l'époque essaye alors de le lancer dans la politique pour laquelle il n'éprouve aucune attirance.

    Elle le fait élire aux communes et le marie à Lady Margaret Gordon. Il est sur le point de se voir conférer la dignité de Pair du royaume quand éclate le scandale qui le poursuivra jusqu'à la fin de ses jours. Au cours d'un séjour avec sa jeune femme sur les terre des Courtenay on le découvre enfermé à clé dans une chambre en compagnie de William Courtenay alors âgé de dix sept ans. L'oncle du jeune homme en informe la presse et le scandale est tel qu'il doit se réfugier en Suisse ou sa femme mourra en donnant le jour à sa seconde fille. S'en suivront dix ans d'errance et de voyages .

    C'est Oscar Wilde avant l'heure, la prison en moins. 

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :